notre philosophie

BIOLOGIQUE
ÉCOLOGIQUE
LOCAL
BIOLOGIQUE

Nous croyons fermement que l'agriculture biologique est la voie du futur. Chaque année, au Québec, près de 5 000 tonnes de pesticides sont utilisés, contaminant des centaines de rivières et de lacs. Les effets négatifs sur la santé sont aussi bien connus : le CRAAQ recommande le port d'un scaphandre, d'un masque respiratoire et de lunettes de sécurité pour l'application des pesticides. Difficile de croire qu'on peut ensuite manger les légumes aspergés! Un excellent reportage de Radio-Canada nous apprend même que le gouvernement a « perdu le contrôle » sur l'utilisation des pesticides. Sans parler des engrais chimiques…
En agriculture bio, seuls les produits naturels sont permis. Pas d'engrais ni de pesticides chimiques, pas de régulateurs de croissance, pas d'agents de conservation, pas d'hormones, pas de semences modifiées génétiquement (OGM).
L'agriculture conventionnelle prône l'utilisation de ces produits afin d'augmenter les rendements et la productivité des champs. Nous ne sommes pas d'accord. Aux Jardins d'à côté, nous croyons qu'une agriculture saine et naturelle est bien plus importante qu'une agriculture qui ne cherche qu'à augmenter ses rendements. Plus encore, nous sommes convaincus que l'agriculture bio peut être aussi efficace que l'agriculture conventionnelle. Cultiver bio, c'est un moyen concret de renverser les croyances conventionnelles et de prouver qu'il est possible de faire autrement.
Tous nos légumes sont certifiés biologiques par l'organisme Ecocert Canada en vertu de la Loi sur les appelations réservées. Vous voulez en savoir plus? Lisez les cinq raisons de manger bio de l'organisme Équiterre.



ÉCOLOGIQUE

Aux Jardins d'à côté, l'écologie fait partie intégrante de nos opérations. En n'utilisant aucun produit chimique ou de synthèse, nous contribuons à la qualité des sols, de l'air et des cours d'eau. Le problème des algues bleues, par exemple, est largement dû au phosphore contenu dans les engrais de synthèse. De plus, les petites fermes comme la nôtre sont beaucoup moins mécanisées que les grandes productions industrielles. Un ferme de petite taille, c'est moins de machines, moins de carburant, moins d'huile, moins de pollution.
Nous nous efforçons de réduire l'emballage des légumes et de remplacer les sacs plastiques par des emballages compostables ou recyclables. De plus, nous priorisons l'achat de matériel usagé ou recyclé afin de réduire notre empreinte écologique. La plupart du temps, les équippements usagés répondent très bien à nos exigences et fonctionnent comme neuf. Acheter usagé, c'est donner une deuxième vie à des objets qui auraient autrement fini dans les poubelles.
Vous voulez en savoir plus? Lisez cet article sur l'environnement publié par le CETAB de Victoriaville, ou encore cette publication sur l'agriculture écologique de Greenpeace Canada.



LOCAL

Saviez-vous que les produits qu'on trouve en épicerie voyagent en moyenne 2 500 km avant de se retrouver sur les tablettes? Des poivrons venus d'Espagne, des concombres californiens, de l'ail de Chine, les exemples abondent! Mais pourquoi acheter des légumes cultivés à l'autre bout du monde quand on peut les acheter en Outaouais, juste à côté de chez vous?
Supporter notre ferme, c'est participer à l'économie de la région en créant des emplois et en favorisant les petites entreprises locales. C'est aussi un gage de fraîcheur, puisque tous nos légumes sont cultivés directement sur la ferme, à cinq minutes de Buckingham, et sont généralement cueillis quelques heures avant la livraison.
Vous voulez en savoir plus? Lisez les cinq raisons de manger local de l'organisme Équiterre.